Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Réussir ses couverts d'interculture : les agriculteurs Auto'N ont témoigné !

Le crachin n’a pas démotivé les curieux qui sont venus écouter les agriculteurs Auto’N expliquer leur gestion des couverts d’interculture, le mardi 24 octobre matin sur TerraLab (ex-Ferme 112). Devant les parcelles sur lesquelles poussaient 4 couverts différents, les agriculteurs ont présenté les éléments-clé de la conduite de leurs couverts. Le directeur de la ferme du lycée de Somme-Vesle a également présenté les couverts qu’il testait et les premiers résultats obtenus.

D’une façon générale, les couverts implantés sur TerraLab étaient moins développés que chez les agriculteurs (photos et mesures à l’appui). Plusieurs facteurs : des dates de semis plus tardives (1 à 2 semaines selon les couverts) et une répartition des pailles pas toujours très homogène. Mais surtout, l’humidité mesurée lors des reliquats après récolte sur TerraLab était généralement plus faible que sur les parcelles des agriculteurs (où ils produisaient entre 3 et 7 tMS/ha). Les différences entre les 4 conduites étaient toutefois bien visibles : travail du sol et présence ou non de résidus, espèces implantées et taux de levée, stade de développement.

Les pratiques sur lesquelles ont insisté les intervenants étaient :

  • plus les couverts sont fréquents sur une parcelle, mieux ils se développent ;
  • les légumineuses se développent lorsque les autres espèces ont pompé l’azote du sol, elles sont donc inefficaces lorsque les reliquats azotés sont importants (apport de matière organique, anté-précédent luzerne ou échaudage du blé) ;
  • le réglage de la moissonneuse-batteuse est important pour une répartition homogène des pailles et des pertes de grain limitées ;
  • date de semis précoce (dans les 15 jours suivant la moisson) et utilisation d’un semoir céréale pour une implantation réussie ;
  • si un déchaumage est nécessaire, le semis doit être effectué le lendemain pour éviter que la décomposition des pailles ne limite le développement des couverts ;
  • mélanges d’espèces pensés pour assurer la levée quelles que soient les conditions climatiques, multiplier les bénéfices (fixation d’azote, structuration du sol, stockage de carbone, etc.) et éviter que les graines ne se trient dans le semoir.


Voir la vidéo sur les semoirs testés à TerraLab

Et retrouvez le compte-rendu de la demi-journée, les témoignages des agriculteurs sur notre page dédiée.

 

Le prochain rendez-vous :

7 novembre 14 h à Voilement : Détruire efficacement son couvert pour implanter facilement la culture suivante - organisé par la CDA 51 et le groupe 30 000 Agriculture de Conservation.
Contact : sylvain.duthoit@remove-this.marne.chambagri.fr