PROSP’AIR : Un projet de territoire

Les flux rss du siteImprimer la page

Prospecter pour une agriculture innovante et respectueuse de la qualité de l'air

Sol et air

Aujourd’hui, des connaissances scientifiques existent sur les moyens d’agir pour améliorer la qualité de l’air (particules fines et ammoniac), mais elles sont encore peu abordées auprès des agriculteurs. De ce fait, le projet PROSP’AIR propose de créer ce lien sur un territoire pilote en Lorraine, celui du Schéma de Cohérence Territorial du Sud de la Meurthe-et-Moselle (SCoT Sud 54).

Ainsi, la Chambre Régionale d’Agriculture Grand Est, et ses partenaires la Chambre Départementale d’Agriculture de Meurthe-et-Moselle, Atmo Grand Est, le syndicat mixte du SCoT Sud 54 et l’INRA, s’inscrivent dans une démarche commune pour répondre aux objectifs suivants :

  • Sensibiliser le monde agricole (agriculteurs, conseillers, élus) au sujet de la qualité de l’air pour à terme pouvoir intégrer la thématique dans les réflexions d’évolution des pratiques.
  • Appréhender la perception de la thématique par les agriculteurs du territoire, leurs motivations et freins vis-à-vis des pratiques identifiées comme favorables à la qualité de l’air
  • Identifier des agriculteurs motivés pour travailler sur le sujet
  • Communiquer objectivement auprès des citoyens et élus du territoire sur la qualité de l’air en général et sur la prise en compte de cet enjeu par l’agriculture

Le projet PROSP’AIR a été retenu à l’appel à projet AACT’AIR (Aide à l’Action des Collectivités Territoriales et locales en faveur de la qualité de l’air) en 2016 de l’ADEME. D’une durée de 18 mois, il a débuté en janvier 2017.

 

A l'origine de la pollution de l'air

Cliquer sur l'image pour découvrir le panneau

Des solutions existent