Digestats issus de la méthanisation

Les flux rss du siteImprimer la page
Unité de méthanisation

Le digestat est le nom donné à la matière résiduaire issue du process de méthanisation. Riche en matière organique,  il présente des propriétés fertilisantes pour les cultures (azote, phosphore, potasse) plus ou moins prononcées en fonction des matières premières utilisées pour la méthanisation.

La méthanisation consiste à mélanger différents types de matières organiques (déjections d’élevage, biodéchets, boues..), en conditions partielles d’anaérobie. Il s’en suit une succession de phases d’intenses activités microbiennes caractérisées par des montées en température. Au cours de ce processus, une partie du carbone contenu dans la matière organique est dégradé par des micro-organismes spécifiques tandis que de la chaleur et du méthane sont dégagés. Cette dégradation de la matière organique libère en parallèle une part importante de l’azote qui constitue sa structure. Ainsi, le digestat est composé d’une fraction stable de matière organique et d’une fraction azotée minérale assez disponible pour les plantes.

Réglementation sur le retour au sol des digestats

Le digestat produit à partir de MIATE ou de déchets industriels est considéré comme un déchet. La valorisation agricole de ce digestat est nécessairement associée à un plan d’épandage. Les unités de méthanisation traitant ces matières sont soumises à autorisation. L’arrêté du 10 novembre 2009 fixe les règles techniques auxquelles doivent satisfaire les installations de méthanisation soumises à autorisation.

En fonction de la nature des déchets traités et des quantités, les exigences réglementaires sur l’épandage du digestat diffèrent. Pour en savoir plus, consulter le tableau de synthèse reprenant les différentes situations réglementaires d’épandage du digestat.

Flux de matières organiques méthanisées en Lorraine

L’ADEME mandate la CRAGE sur le suivi annuel des flux de matières organiques entrants et sortants des méthaniseurs. Les indicateurs connus sont la typologie des matières, leur origine géographique, leur origine de production, les quantités.

Pour tout autre renseignement, n’hésitez pas à contacter la cellule énergie des Chambres d’Agriculture de Lorraine.