CGA des produits

Les flux rss du siteImprimer la page
Logo Concours Général Agricole

Chaque année, depuis 1870, le Concours Général Agricole met en compétition les meilleurs vins et les meilleurs produits du terroir des régions françaises.

Le concours est organisé par le Ministère chargé de l’agriculture et de l’agroalimentaire en étroite collaboration avec les Chambres d’Agriculture et les Organismes de défense et de gestion des appellations.

Le processus de sélection est contrôlé par le Ministère chargé de l’agriculture et de l’agroalimentaire, les directions régionales des douanes et les Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi qui procèdent également au contrôle de l’utilisation des médailles.

Le Concours Général Agricole des produits distingue les meilleurs représentants de chaque catégorie de produits agricoles ou issus, en première transformation, de produits agricoles récoltés sur le territoire français. Ils sont d’origine fermière, artisanale ou industrielle.

Plus de 17000 échantillons prélevés chaque année par des agents de l’état ou sous leur contrôle sont jugés dans les différents concours. Des analyses physico-chimiques, réalisées par des laboratoires habilités, garantissent la conformité de ces échantillons aux normes en vigueur.
Les finales ont lieu à Paris, lors du Salon International de l'Agriculture. Les produits, totalement anonymes, sont jugés sur la base de critères organoleptiques liés au produit : aspect, couleur, odeur, goût…

Les 3400 jurés sont des experts représentant l'ensemble de la filière de la production à la consommation : producteurs et transformateurs, négociants et distributeurs, techniciens, œnologues, sommeliers, restaurateur et des consommateurs "avertis".

Le prix d’excellence distingue, dans chaque catégorie de produits, le producteur qui a obtenu les meilleurs résultats lors des 3 dernières années. Le prix d’excellence récompense donc le travail d’un producteur dans la durée et non un produit en particulier.